La Russie reste suspendue pour les Jeux Paralympiques d'hiver de Pyeongchang

Pierre Vaugeois
Septembre 7, 2017

Cette décision empêche par conséquent la participation des sportifs russes aux Jeux paralympiques d'hiver à Pyeongchang, en Corée du Sud, qui se tiennent du 9 au 18 mars 2018.

"Le comité exécutif du Comité international paralympique a décidé de maintenir la suspension du Comité paralympique russe (RPC), avec un nouvel examen en novembre 2017 après la réunion du conseil de fondation de l'Agence mondiale antidopage (AMA)", a expliqué l'IPC dans un communiqué.

Les athlètes russes qui seront autorisés par le CIP à s'inscrire aux qualifications, pourront le faire sous bannière neutre dans les épreuves de ski alpin, biathlon, ski cross-country et snowboard. "Le CIP espère que cette décision encouragera un peu plus le comité paralympique russe, et surtout les autorité russes, à remplir les conditions de réintégration requises le plus tôt possible", a estimé Craven.

Le ministre russe des Sports Pavel Kolobkov a indiqué que la Russie était "prête à un tel scénario".

Mercredi 6 septembre, le Comité international paralympique (CIP) a prolongé l'exclusion du Comité paralympique russe (PKR) de l'organisation, a annoncé le directeur de celle-ci, Philip Craven, lors d'un congrès à Abou Dabi.

La levée de la suspension de la Russie est conditionnée par le fait que le RPC remplisse certains critères. Il reste encore sept critères à remplir dont deux assez problématiques: la réhabilitation de l'agence antidopage russe et la reconnaissance du rapport McLaren.

Le Comité paralympique de Russie avait été suspendu par l'IPC en 2016 en raison des rapports sur le présumé recours au dopage au sein de l'équipe russe.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL