Le long chemin vers la monnaie unique

Solenn Plantier
Octobre 24, 2017

Cinq chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'ouest (CEDEAO) sont à Niamey mardi 24 octobre pour la 4e réunion de la Task Force présidentielle sur le programme de la monnaie unique de la région.

Dans le cadre de la mise en place d'une monnaie unique dans l'espace ouest-africain (15 pays), une réunion se tient ce mardi à Niamey, la capitale nigérienne. Les trois chefs d'Etat, mandatés par leurs pairs, examineront les résultats du groupe de travail mis en place depuis plus trois ans en vue d'atteindre l'objectif de créer une monnaie commune en Afrique de l'Ouest.

Engagé depuis 17 ans, le processus d'intégration monétaire sous régionale qui devrait aboutir à la création d'une monnaie unique fait sa marche à pas de tortue car plusieurs fois reporté en dépit de l'importance économique que revêt ce projet d'intégration régionale. La rencontre portera précisément sur "l'examen de la feuille de route définissant les conditions de création de la monnaie unique", selon un communiqué de la Présidence ivoirienne. L'espace ouest-africain qui couvre quinze pays, compte neufs monnaies en circulation, dont le FCFA qui est le plus utilisé et qui fait, depuis des mois, l'objet de rejet par des économistes, voire activistes, africains. Si le Franc CFA, est la monnaie la plus utilisée par les pays membres de la CEDEAO, d'autres monnaies comme le cédi du Ghana, le dalasi de la Gambie, le dollar libérien ou encore le naira du Nigéria, restent encore des monnaies nationales en vigueur. Prenons notre temps pour parvenir à la convergence de nos économies et à la stabilité', souligne Alain Marcel de Souza, le président de la Commission de la Cédéao.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL