Gianni Infantino dans la tourmente

Claudine Rigal
Décembre 16, 2017

Gianni Infantino connaît bien le microcosme du football turc pour avoir été en première ligne, en tant que secrétaire général de l'Union des associations européennes de football (UEFA), à l'été 2011, lorsqu'éclate le scandale des matchs truqués qui a impliqué plusieurs clubs de la Süper Lig, le championnat national. Or, dans un courrier en date du 19 janvier 2012, et que Le Monde et The Guardian se sont procuré, la secrétaire. Oui, selon Le Monde. Alors que les règlements de la fédération turque prévoient une relégation dans de tels cas, Fenerbahçe a conservé son titre 2010-2011 et n'a pas été rétrogradé. Les sanctions ont donc été moins lourdes que prévues. A la demande de l'UEFA, la TFF prive alors le club stambouliote d'une participation à la Ligue des champions pour la saison 2011-2012.

" Nous pouvons dire, au nom de l'UEFA, que votre proposition apparaît constituer une réponse raisonnable, proportionnée et appropriée pour régler cette question. Nous croyons aussi que vous serez en mesure de mettre en place rapidement les sanctions proposées", écrit alors le Suisse, au lendemain de la missive envoyée par la Fédération turque. Furieux, Trabzonspor avait saisi, en juillet dernier, les instances disciplinaires de la FIFA afin de récupérer le "titre volé".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL