L'écrivain Patrice Nganang maintenu en détention — Cameroun

Claudine Rigal
Décembre 16, 2017

Selon son avocat, la garde à vue de son client a été prolongée de 48 heures lundi. Un procès "qui a duré à peine deux minutes, le temps qu'on lui présente ce qu'on lui reproche", a déclaré son avocat à l'AFP.

Patrice Nganang sera renvoyé devant le tribunal le 19 janvier pour permettre au ministère public "de faire venir ses témoins".

"Je ne sais pas de quels témoins il s'agit dans une affaire où on critique un post sur Facebook".

"On lui reproche (aussi) des faits d'apologie de crime et de violence et de menaces", a-t-il précisé.

Accusé de menaces de mort contre le Chef de l'Etat, d'immigration clandestine et de faux et usage de faux, le Professeur Patrice Nganang est arrivé menotté ce mercredi 13 décembre 2017 au Tribunal de grande instance de Yaoundé.

Pour Me Simh, la procédure a "un caractère purement politique (.) contre quelqu'un qui a des positions connues et tranchées contre le régime de M. Biya".

Mais faites-moi confiance, et je ne blague pas - je l'ai devant moi, lui Biya, et ai un fusil, je vais lui donner une balle exactement dans le front. Un procès qui s'annonce déjà houleux et couru, si l'on en juge par le débat qui agite l'opinion publique camerounaise depuis l'interpellation de l'écrivain il y a une dizaine de jours à Douala.

Selon le quotidien Le Jour, Patrice Nganang, écrivain d'origine camerounaise, devrait se présenter au tribunal ce jeudi 14 décembre.

L'écrivain se préparait mardi soir à passer sa sixième nuit en détention à la police judiciaire de la capitale camerounaise, Yaoundé.

Lors de son interpellation, M. Nganang dosposait d'un passeport camerounais et d'un autre américain, selon des sources concordantes.

La Constitution du Cameroun ne prévoit pas de double nationalité mais des médias locaux ont souligné que la plupart des hommes influents du Cameroun disposeraient de plusieurs passeports.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL