La Corée du Nord abordée au téléphone par Poutine et Trump

Claudine Rigal
Décembre 16, 2017

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Donald Trump ont discuté jeudi du programme nucléaire nord-coréen. "Les deux présidents ont également parlé de travailler ensemble afin de résoudre la situation très dangereuse en Corée du Nord", poursuit la Maison Blanche. D'ailleurs, elle a aussi indiqué que le président Trump en a profité pour remercier le président Poutine concernant la reconnaissance de la "performance économique de l'Amérique" durant sa conférence annuelle de presse.

Alors que les relations entre Vladimir Poutine et Barack Obama étaient tendues, le président russe a salué le bilan de Donald Trump, un peu plus d'un an après son élection citant notamment la croissance des marchés financiers.

"Nous estimons qu'il faut, des deux côtés, cesser d'aggraver la situation (.) Il suffit d'un tir (de missile) de la Corée du Nord pour que la situation devienne catastrophique", a-t-il poursuivi.

Les Etats-Unis ont dit mardi être prêts à entamer des discussions avec la Corée du Nord "sans condition préalable", même s'ils restent déterminés à obtenir par tous les moyens, y compris militaires, que Pyongyang renonce à l'arme nucléaire.

"En septembre dernier, le chef du Kremlin s'exprimait en marge d'un sommet des puissances émergentes des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) à Xiamen, dans le sud-est de la Chine et avait " condamné les exercices " de la Corée du Nord, tout en appelant à " un dialogue entre toutes les parties intéressées ", sinon " tout cela peut aboutir à une catastrophe planétaire " selon Vladimir Poutine. Des propos interprétés comme une évolution de la stratégie américaine par plusieurs observateurs. Le Kremlin est accusé par le renseignement américain d'ingérence dans la campagne, en faveur de Donald Trump.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL