L'EMA juge toujours que les bénéfices l'emportent sur les risques — AstraZeneca

Xavier Trudeau
Avril 25, 2021

" L'utilisation du vaccin contre la COVID-19 de Janssen devrait reprendre aux États-Unis", ont dit dans un communiqué les Centres de lutte et de prévention des maladies (CDC) et l'agence américaine des médicaments, la FDA, jugeant que les bénéfices du vaccin l'emportaient sur les risques chez les personnes âgées de 18 ans et plus. C'est en substance ce que suggère l'Agence européenne du médicament (EMA), qui juge dans une étude que les bénéfices de ce vaccin continuent de l'emporter sur les risques, et ce malgré plusieurs cas de thrombose après l'administration de cette formule. Le Danemark ne l'utilise plus.

Les rares cas de caillots sanguins se sont produits chez environ une personne sur 100 000 ayant reçu le vaccin AstraZeneca, selon l'EMA.

"La typologie des cas déclarés reste identique à celle du dernier bilan, avec une moyenne d'âge plus élevée (médiane à 60 ans), un sex-ratio proche de 1 (13 femmes/14 hommes) et une localisation des thromboses majoritairement au niveau digestif sur la période", a précisé l'ANSM.

L'étude montre clairement que les effets favorables de la vaccination par rapport aux cas très rares de caillots sanguins augmentent avec l'âge, a ajouté Peter Arlett, responsable de l'analyse des données à l'EMA.

Certains experts ont notamment souligné vendredi les bénéfices de ce vaccin à dose unique, pouvant être conservé dans les réfrigérateurs et atteindre plus facilement les groupes vulnérables, face aux risques très rares de thromboses, qui peuvent avoir des conséquences neurologiques dévastatrices même quand elles ne sont pas mortelles. Même si le lien avec le vaccin n'a pas été démontré, les scientifiques le considèrent comme la "cause probable" du phénomène des thromboses, également détecté avec le vaccin AstraZeneca. Selon des données présentées vendredi, sur 3,99 millions de femmes vaccinées, 15 ont développé des cas graves de caillots sanguins, et trois sont décédées.

Pour l'AstraZeneca, 287 cas ont été enregistrés dans le monde, dont 142 dans l'Espace économique européen (UE, Islande, Norvège et Liechtenstein), selon l'EMA. Après Pfizer-BioNtech, Moderna et AstraZeneca, il s'agit du 4e disponible sur le territoire.

La Commission européenne envisage une action en justice contre AstraZeneca, dont les livraisons de vaccins sont nettement inférieures aux chiffres prévus initialement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL