Avion dérouté: la Biélorussie invite des experts d'organisations internationales

Solenn Plantier
Мая 25, 2021

Les dirigeants des 27 ont dit aussi lundi soir vouloir un nouveau train de sanctions contre de hauts responsables et des entités d'État.

" Ce sera finalement aux passagers de payer pour ces recommandations, parce qu'ils vont passer (plus de temps) dans l'air", a estimé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Emmanuel Macron est en effet favorable à ce que l'opposition biélorusse soit invitée au G7 de juin, si les Britanniques le veulent, a indiqué ce mardi l'entourage du président français, qui se trouve à Bruxelles pour un Conseil européen.

Nombre de compagnies aériennes ont suivi la recommandation de l'Union européenne de contourner la Biélorussie et suspendu leurs vols. En outre, l'espace aérien européen a été fermé en Biélorussie.

Singapore Airlines a annoncé mardi modifier la trajectoire de ses vols pour éviter la Biélorussie, dans le sillage d'autres compagnies aériennes dont Air France et Lufthansa. Près de 2000 appareils effectuant des vols commerciaux empruntent chaque semaine l'espace aérien de Biélorussie, a précisé l'organisation Eurocontrol.

Cette affaire fait débat au sein de l'Union européenne.

Un vol de la compagnie irlandaise Ryanair qui reliait Athènes à Vilnius a été détourné, dimanche 23 mai, au moment où l'avion traversait l'espace aérien biélorusse et forcé d'atterrir à l'aéroport de Minsk. Pas de chance pour le régime, une passagère a filmé l'intégralité de la scène, du détournement de l'avion à l'arrestation de Roman Protassevitch.

"Je me joins aux nombreux appels à une enquête internationale pour déterminer les faits".

S'agissant des sanctions économiques contre la Biélorussie, l'UE invite aussi à "élargir dès que possible la liste des responsables et entités" visés.

Après un entretien avec le conseiller américain à la sécurité nationale Jake Sullivan, la cheffe de l'opposition bélarusse Svetlana Tikhanovskaïa a appelé sur Twitter "les Etats-Unis à isoler le régime et à faire pression avec des sanctions".

Cette dernière demande aux Etats-Unis d'accroître la pression sur Minsk, et de pouvoir participer au sommet du G7. Le jeune journaliste de 26 ans a été appréhendé dès sa descente de l'avion à Minsk, comme l'avait affirmé le média d'opposition Nexta, dont il est l'ancien rédacteur en chef.

Dans une vidéo diffusée lundi à la télévision publique biélorusse, l'opposant, face caméra, affirme: "le personnel se comporte avec moi de façon tout à fait adéquate et en respectant la loi".

Quelques heures auparavant, sa mère avait déclaré à des médias d'opposition que son fils était peut-être hospitalisé à Minsk à cause de problèmes cardiaques.

Par le passé, les autorités bélarusses ont déjà été accusées d'avoir diffusé des confessions de détenus obtenues sous la contrainte.

D'autres rapports

Discuter de cet article