Double meurtre dans les Cévennes: un appel à témoin lancé pour retrouver le fugitif

Alain Brian
Mai 13, 2021

"Valentin, c'est papa, je t'aime, on t'aime, (.) nous sommes tous avec toi, bisous, papa", a lancé Frédéric Marcone, dans un message audio transmis via la gendarmerie à son fils de 29 ans, caché dans la forêt cévenole depuis mardi, après avoir abattu son patron et un de ses collègues dans la scierie où il travaillait, dans le village des Plantiers (Gard). Un énorme dispositif, composés de dizaines de gendarmes, d'hélicoptères, de drones ou encore d'un chien aux grandes capacités de pistage olfactif, est en place pour tenter de retrouver cet homme de 29 ans, soupçonné d'être lourdement armé.

" Valentin Marcone, suspecté du double homicide du village de Plantiers (30) a pris la fuite". Un appel à témoins a été diffusé ce jeudi matin.

Lors de sa prise de parole, Eric Maurel, procureur de la République de Nîmes, a décrit un homme à l'appétence pour les armes, adepte de tir sportif, qui avait voulu rentrer dans l'armée mais empêché par un problème de vision. Mesurant 1m70, il porte des lunettes. Au moment de sa fuite, il portait un treillis vert et une veste de camouflage avec capuche.

"Susceptible d'être porteur d'une arme de poing et d'une carabine de précision, il est considéré comme dangereux", insiste la gendarmerie. A la suite d'une simple remarque de son patron, à qui il n'aurait pas dit bonjour, il aurait sorti un pistolet et tiré, l'abattant lui puis un de ses collègues de plusieurs balles dans la tête. Si vous l'avez vu ou si vous avez des infos le concernant, appelez la gendarmerie du Gard au 04 66 38 67 22. "Vous ne devez en aucun cas intervenir vous-mêmes", précise l'appel à témoins. La piste d'un suicide est également sur la table, tout comme celle qui mène vers une planque dans la forêt, " dans un terrain qu'il connait et maîtrise ", a rappelé le général Philippe Ott, commandant en second de la région de gendarmerie PACA, à BFMTV.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL