Loire-Atlantique : Une policière municipale agressée au couteau

Xavier Trudeau
Mai 28, 2021

Connu des services de police pour radicalisation, un individu a attaqué au couteau ce 28 mai une fonctionnaire dans les locaux de la police municipale de La Chapelle-sur-Erdre, près de Nantes, puis a pris la fuite.

13h53. L'assaillant est déjà connu des services de police.

L'individu soupçonné d'avoir poignardé une policière municipale ce vendredi matin a été tué lors de son interpellation vers 13 heures dans le quartier des Perrières, à La Chapelle-sur-Erdre.

Il avait été interpellé après un échange de coups de feu durant lequel deux gendarmes ont été blessés, notamment à la main et au bras.

La policière a été touchée aux membres inférieurs mais son pronostic vital n'est pas engagé. Il a finalement été interpellé quelques heures plus tard, non loin du lieu de l'attaque, après un échange de tirs avec des gendarmes. Cet homme, de nationalité française, s'était radicalisé en prison et était fiché au FSPRT (fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste).

13h45. " Les Gendarmes ont neutralisé l'individu suspecté de l'agression au couteau de la policière municipale de la Chapelle-sur-Erdre", réagit le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter.

En début d'après-midi, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin se rendait sur place. Un homme a porté plusieurs coups de couteau à une policière, la blessant grièvement.

La mairie ferme les établissements scolaires " La personne recherchée est dangereuse et armée. Le tireur est en fuite et une chasse policière est actuellement en cours.

Deux hélicoptères survolaient la zone et trois équipes cynophiles et un escadron de gendarmes mobiles ont participé aux recherches.

L'homme aurait voulu s'en prendre aux gendarmes de la brigade de La Chapelle-sur-Erdre.

Le revolver de la policière a été volé, selon les informations de France Télévisions. Un troisième gendarme était en état de choc. Dès que l'alerte a été donnée après 10h30, un important dispositif de gendarmerie a été mis en place.

L'enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Nantes. Il n'y a pas de précisions, à ce stade, sur les circonstances de cette agression, ni sur les motivations de l'auteur.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL