Disparition de Delphine Jubillar : le mari mis en examen pour "meurtre aggravé "

Xavier Trudeau
Juin 19, 2021

Le diable se niche souvent dans les détails. En fouillant dans les interstices du récit de Cédric Jubillar, les enquêteurs ont trouvé une multitude d'incohérences, voire des cachotteries qui remontent lentement à la surface. Mais alors que cette dernière clame envers et contre tous l'innocence de son nouvel amant, les enquêteurs, eux, auraient découvert des éléments qui pourraient compromettre la version des faits du mari de la disparue. "Il avait organisé une véritable surveillance de son épouse".

Placé en garde à vue depuis mercredi 16 juin à Gaillac, dans le Tarn, Cédric Jubillar est soudainement passé du statut de victime à celui de suspect. Et pendant sa garde à vue, "il a maintenu ses déclarations malgré de longs interrogatoires". Selon Cédric Jubillar, sa femme serait sortie à 23 heures promener les chiens du couple et ne serait jamais revenue. Les enquêteurs n'y croient pas. Lui a-t-elle parlé de ses projets et de son besoin d'avancer? Trois incohérences ont été relevées par les enquêteurs ces derniers mois, mettant le trentenaire face à ses contradictions...

Selon elle, il n'est absolument pas responsable de la disparition de Delphine Jubillar. Sur ce sujet, il est resté silencieux indique une source proche du dossier au quotidien francilien.

Deux jours après la disparition de Delphine, Séverine, une femme de 44 ans qui deviendra ensuite sa compagne, entre dans sa vie. Sur les réseaux sociaux, le nouveau couple s'affiche. Manipulations destinées à détourner l'attention vers d'autres hommes?

Egalement, les conditions de la disparition de Delphine Jubillar la rendent contradictoire avec toute notion de départ volontaire comme l'a expliqué Cédric Jubillar lors de son premier appel à la gendarmerie. "Les auditions se sont terminées vers 3 heures du matin (vendredi)", a confié l'avocat de Cédric Jubillar, Jean-Baptiste Alary. Cédric Jubillar a été mis en examen ce vendredi 18 juin pour " meurtre aggravé ". Alors même que sa garde à vue a été prolongée hier soir de 24 heures par les magistrats instructeurs et que sa mère, ainsi que son beau-père, ont aussi été placés en garde à vue, Cédric Jubillar continue de nier son implication dans la disparition de son épouse.

Ce vendredi, au terme de deux jours d'auditions, le mari de Delphine Jubillar a été transféré sous escorte policière au palais de justice de Toulouse.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL